News

Rappel pour Mr. le Maire Christophe Trojani

By on 15 juillet 2020

Mr le Maire, où sont passées les ZMEL ???

C’est pourquoi nous nous permettons, une nouvelle fois, aujourd’hui, d’interpeller Mr le maire de Villefranche, Christophe Trojani : pourquoi s’entêter, Mr le Maire, dans cette voie, et renoncer à la réalisation d’une ZMEL fiable, beaucoup moins coûteuse, et dont vous conserveriez la maîtrise grâce à ses modalités de financement ? Pourquoi choisir de dépenser 400 000 euros dans une installation qui n’est pas à même de garantir la sécurité des biens, et par ricochet, des personnes ?

Les ZMEL sont pourtant très simple à réaliser si on prend les personnes qui savent de quoi elles parlent, et non celles qui ne font pas de différence entre l’eau de la mer… et l’encre du stylo bille !!!

Les modèles des climatologues sont unanimes : les épisodes météorologiques intenses vont s’intensifier en fréquence et en intensité, les coups de mer sur le littoral vont être de plus en plus dévastateurs. Par ailleurs, le contexte économique lié à la crise de la COVID-19 fait que les  marges de manœuvre budgétaires, de l’Etat central comme des collectivités territoriales, vont être réduites à néant. Mais vous, Mr le maire, persistez, totalement à rebours de ces évolutions, dans une solution déjà obsolète. Cela ne serait pas si grave si, à la fin, l’inconséquence de ces choix ne serait pas supportée financièrement par les contribuables.…

D’autres questions subsistent :

  1. nous relevons que vous avez fait un Appel d’offre pour un Maître d’œuvre en lui fixant la limite du projet à 333 000€ H.T. À l’AARV, nous connaissons le vainqueur de cet appel d’offre, ainsi que le montant qu’il a proposé et qui lui a permis de remporter le marché (autour de 45000 euros) : ce serait bureau d’étude ICTP de Saint Laurent du var qui aurait été choisi. Mais comment se fait-il que le nom de de l’entreprise qui a remporté cet appel d’offre n’ait toujours pas été publié, alors que le dépouillement a eu lieu le 17 septembre 2019 ? Ce manque de transparence s’explique-t-il par de l’incompétence, ou une volonté d’avancer masqué le plus longtemps possible ?
  2. Vous avez invoqué en novembre dernier (https://www.nicematin.com/vie-locale/on-pensait-etre-pret-le-maire-explique-pourquoi-les-travaux-de-creation-de-deux-zones-de-mouillages-a-villefranche-sur-mer-nont-toujours-pas-debute-430675) un blocage temporaire des travaux de création des ZMEL par une commission chargée de l’environnement … où en est-on ? Le règlement de ce prétendu litige se fait attendre ! Nous en venons à nous demander si toute cette histoire ne serait pas en fait une grossière fake news dont le seul but était de gagner du temps pour les municipales !
  3. Quand les errements cesseront-ils ? La gestion de vos équipes municipales n’ont jamais présagé rien de bon pour l’avenir des ZMEL : Après avoir initialement choisi de nommer Mme Cataneo comme responsable chargée de superviser le projet des ZMEL (peut-être d’ailleurs pour consolider vos relations avec le CNRS pour pousser vos pions par rapport à la réalisation du centre de thalassothérapie, l’autre arlésienne de votre précédent mandat), vous avez ensuite mis 2 ans à la virer en raison de son incompétence manifeste concernant la problématique des ZMEL.

Nos espoirs s’étaient alors portés sur la conseillère municipale que vous aviez désignée pour travailler avec Mme Catanéo, qui elle savait ce qu’est un bateau et maîtrisait les problématiques relatives aux fonds marins… Las, elle a étrangement disparu des radars, petit à petit, et sans que l’on ne sache jamais pourquoi. En prenant connaissance de votre nouvelle équipe municipale, nous avons d’ailleurs eu la surprise de voir que cette personne s’est retrouvée au fond du classement dans la liste !

Mr TROJANI, ouvrez les yeux : les faits le prouvent, il est clair que vous n’avez PERSONNE dans les services MAIRIE qui comprenne quoi que ce soit au problème très particulier des mouillages dans la rade.

Quant à vos nouveaux entrants (en fait vos amis, ou leurs épouses pour faire moins visible), on ne peut pas dire que ce soit des spécialistes non plus. Nous faisons ici allusion à une association fantôme, l’« UPUL », qui serait la représentante de l’ensemble des associations en lien avec la mer. On se demande bien ce qu’a fait cette UPUL depuis sa création, il y 7 ou 8 ans !! En cherchant bien, on s’aperçoit que l’épouse du vice-président de cette association était déjà dans votre première mandature (son mari s’occupait de la Thalasso pour la Mairie). Cette fois, c’est l’épouse du Président de l’UPUL qui entre dans l’équipe municipale ! Une troisième personne de l’UPUL est apparue aussi sur la nouvelle liste.

Mr Tojani, c’est manifeste : vous cherchez à faire plaisir aux associations des  ports de Villefarnche, qui elles cherchent probablement à avoir des places sur bouées dans les ZMEL.

Ce serait sans faire cas de l’ARRV, qui a des droits, et qui le fera savoir par tous les moyens légaux.

En revanche, nous avons remarqué que la seule personne de votre équipe qui sait ce qu’est un bateau, et qui possède des compétences dans le domaine des travaux marins est, elle, passée 7ème adjoint. Ce serait une belle fenêtre à ouvrir pour parvenir enfin à trouver ensemble une solution, et arrêter ces guéguerres improductives, qui ne vont pas le sens de l’intérêt général. Mais pour cela il faudrait Mr le Maire que vous écoutiez le conseil des autres quand il s’agit d’un sujet qui ne vous est pas familier et que vous cessiez de vous entêter à retenir des options qui vous conduisent droit dans le mur, en continuant à porter un projet dangereux pour les biens, les personnes, et les fonds marins.

Surtout et enfin, Mr le Maire, qu’en est-il de la commission d’enquête publique ???

A Cannes, cette commission d’enquête s’est tenue du 11 au 29 mars 2019, et un avis favorable du commissaire enquêteur a été rendu le 23 avril 2019, soit… un an avant la publication de l’arrêté inter-préfectoral autorisant la création de la ZMEL !!! Nous attendons cette commission de pied ferme, mais visiblement, pas vous. Le problème est sérieux, car le fait que cette commission d’enquête ne se soit toujours pas tenue ne s’explique pas, c’est un véritable mystère. Ce que nous osons espérer, Mr le Maire, c’est que vous ne ferez pas l’impasse sur la loi.

Mr le Maire vous avez fait de bonnes choses… et vous en avez ratées aussi !

Repartez d’un bon pied avec ces ZMEL, et vous verrez que cela sera LE succès, avec la Thalasso, de votre mandature. Ne vous trompez pas d’ennemi non plus. Des aigris ou des personnes qui veulent exister à tout prix vont essayer de vous mettre des obstacles :

  • il va y avoir encore des « chercheurs »  qui vont vouloir élever des mérous et des raies pastenagues dans les posidonies (GRISONI).
  • d’autres qui voudront élever les petits poissons dans des corps morts creux (ce qui diminuent énormément leur tenue…et les rendent inutiles) !
  • enfin, les éternels « archéologues » comme DULIERE vont sortir la tête de la vase.

A ce sujet, nous allons très bientôt poster sur notre site une présentation des vrais corps morts écologiques, ceux qui eux sont efficaces dans les 2 fonctions (tenue des bateaux et préservation des fonds marins).

Nous allons aussi donner les dimensions exactes de ces corps morts afin que ceux-ci aient le plus de tenue possible compte tenu de leur forme et dimensions précises, ce qui permet d’en diminuer fortement le volume à tenue égale. Nous précisons que c’est une première. Dans ce domaine tout et n’importe quoi fut réalisé, sans jamais tenir compte des lois élémentaires de la physique sous-marine.

Pour revenir à la question des ZMEL, l’heure est grave Mr le Maire, car vous vous exposez au risque de voir ce projet retoqué :

  • soit parce que la commission d’enquête publique, obligatoire pour une telle somme, n’aura pas été réalisée
  • soit parce que suite à la future commission d’enquête publique, il sautera aux yeux que la réalisation des ZMEL court au désastre financier et écologique.

Vous ne serez alors parvenu qu’à inscrire votre nom en bas de la longue liste des décideurs publics, passés et présents, incapables de mener à bien la réalisation d’une ZMEL dans la rade de Villefranche-sur-Mer, un projet dont l’idée originelle remonte pourtant à plus de 20 ans….

TAGS
RELATED POSTS
quis, facilisis neque. id et, quis ut