News

Mises en demeure : Nous Sommes et Resterons Déterminés

By on 4 juillet 2017

Lundi 3 Juillet 2017, déroulé d’une journée annoncée:

Depuis 7h30, TOUS les propriétaires de bateaux de notre association sont à bord de leur bateau prêt à lutter contre cette injustice publique. Depuis le 23 mai 2017, des mises en demeures pour « bateau abandonné et dangereux » ont été apposées sur la majorité de nos bateaux, nos noms et adresses affichés aux capitaineries comme des repris de justice.

Pour détails, voici nos 2 précédents articles sur ce sujet :

http://www.radevillefranche.fr/derniere-de-ddtm06/

http://www.radevillefranche.fr/reponse-refere-suspension/

En ce Lundi matin, nous avons droit à un défilé devant nos bateaux : les bateaux des Affaires Maritimes, la Police Municipale, le Conseil Départemental sans oublier le remorqueur. Le Président de l’association Rêve d’O (facebook Rêve d’O) demande aux conseillers départementaux ce qu’ils comptent faire et les informe de notre détermination. 2ème vague avec cette fois les bateaux des Affaires Maritimes restant à distance mais accueillis par un concert de cornes de brume par les propriétaires. 3ème vague avec les Affaires Maritimes et le bateaux du Conseil Départemental, cette fois ci c’est Lino Perfetto qui se déplace vers eux pour discuter mais tous prennent la fuite… drôle de méthode, aucun dialogue possible, une hérésie par pareille situation !! 

Les Conseillers Départementaux sont passés sans agressivité entre nos bateaux tout en obéissaient aux ordres passés par téléphone du bateau des AF/MAR caché à Passable. C’est grâce au sang froid du personnel du Conseil Départemental et surtout de son responsable que les choses n’ont pas dégénéré. Nous l’en remercions car tout était à craindre, il est difficile de faire entendre raison à des personnes victimes d’une telle injustice.

Les Affaires Maritimes finiront par sortir 2 bateaux, cette fois-ci réellement abandonnées, pour ne pas être complètement ridicules au vu des dépenses occasionnées par cette mission pathétiquement avortée. Au passage, pour cette mission une grue spéciale a été louée ainsi qu’un camion plateau, sans oublier la réquisition de nombreux agents publiques (Affaires Maritimes, Municipaux et Conseil Général)… tous cela payé par l’Etat donc nous tous.

Nous signalons que nous étions et sommes favorables à ce que les bateaux réellement abandonnés soit retirés de la rade. Nous sommes évidemment pour que ces mises en demeure soient appliquées mais sur les bateaux RÉELLEMENT ABANDONNÉS !!!  Nous ne cessons de déplorer les échouages trop fréquents, que ce soit sur les plages ou sur les côtes, des bateaux épaves de la rade. Cette journée était l’occasion de faire enfin un travail utile et constructif mais ils ont encore échoué.

Cette manifestation bruyante aura au moins permis de dénoncer publiquement ces pressions incessantes et stériles que ce soit grâce à la venue de Nice Matin sur nos bateaux (Article Nice Matin du 04/07/17) ou à la venue des journalistes de France 3 directement au siège de l’AARV (Reportage et article du 04/07/17).

 

 


Reportage FRANCE 3 : Les propriétaires de bateaux font de la résistance à Villefranche-sur-Mer (06)

Mr Castel sur FRANCE 3 : « Sur 30 mises en demeure que nous avons faites, nous avons nous identifié une quinzaine de bateaux qui très sincèrement n’ont pas vocation à naviguer » … et très sincèrement, qu’en est-il de l’autre quinzaine de bateaux menacée d’être détruits et les propriétaires destitués ?! Tant pis s’ils sont détruits par erreur ?!

La conclusion que nous pouvons en faire :

Nous sommes déterminés à ce que les ZMEL soient crées. Il est maintenant évident que la DDTM veut se débarrasser des associations en priorité et que l’élimination de « bateaux abandonnés » est un prétexte fallacieux.
QUEL EST LE BUT de tout ce branle bas de combat  ?
QUE CHERCHE La Direction Départementale du Territoire et de la Mer ?
Nous nous posons la question depuis ces dernières années
Apparemment ce qui est sûr c’est que nous GENONS, Mais POURQUOI ?
Que se cache-t-il derrière tout ça ?
Un RÈGLEMENT DE COMPTE cotre l’AARV qui a dénoncé leurs carences et les illégalités ?
Nous aimerions savoir pourquoi cet acharnement contre nous alors que la Rade n’a jamais été aussi polluée.
Les associations ont des droits et la DDTM le sait pertinemment. Mettons-nous tous autour d’une table pour discuter calmement, les solutions existent, on les rabâche depuis des années …
… il est effectivement temps Mr le Maire de changer de méthode.

 

Nous sommes déterminés, nous l’avons prouvé et nous le prouverons encore si nécessaire.

 

 

TAGS
RELATED POSTS
massa mattis risus non elementum venenatis