Illégalité

La Rade en ébullition (SUITE): la réaction des plaisanciers

By on 24 mai 2015
Suite à ce que nous relations la semaine dernière et qui pour nous ressemblait fort à des exactions de la part des AF/MAR (comment appeler autrement le fait de couper des amarres et jeter à la décharge des annexes et semi rigides en parfait état sans préavis ?), la colère gronde chez les propriétaires des bateaux mouillés dans la Rade.

Nous avons déjà évoqué récemment les raisons de ces attaques contre les plaisanciers, il est clair que les AF/MAR (et leur mentor derrière) n’ont qu’un but: c’est de dégager TOUS les bateaux au mouillage afin d’avoir le champ libre pour installer un « port offshore ». En 2018, la concession des ports se terminant, il faut griller tout le monde pour qu’en 2017 soit déposé un projet complémentaire de « port offshore » basé sur les tarifs du port, l’OPA est en préparation quitte à brûler les étapes et passer outre les lois est la moindre des délicatesses.

Les propriétaires de bateaux se sont donc réunis en urgence le jeudi 21 mai (Associations « AARV » et « Ecomouillage » ainsi que des « non affiliés ») pour discuter des mesures à prendre, et la soixantaine de personnes présentes a pris une série de décisions:
– La première décision prise a été de prendre un bon avocat, c’est fait.
– La deuxième décision a été de fédérer TOUS les plaisanciers afin de faire bloc contre ce qui nous semble une injustice flagrante et des manières indignes de responsables.
– La discussion a aussi porté sur l’AVENIR de la Rade, l’écologie, l’anarchie, la création des zones de mouillage organisé (ZMEL), le nettoyage des fonds.
A l’unanimité, les participants se sont prononcés pour que ces « ZMELs » soient réalisées par la Mairie de Villefranche et non par un organisme extérieur et lointain.

La proximité semble plus « rassurante » pour un sujet aussi sensible. Nous pensons que le Maire de la commune aura beaucoup plus à cœur de contenter l’ensemble de ses administrés en tenant compte de leur avis plutôt qu’un organisme extérieur qui semble avoir comme préoccupation principale de renflouer les caisses mal en point !
De toutes façons il n’y a pas photo au vu de la manière dont les « choses » ont débuté, c’est la manière forte : pas de concertation, uniquement la répression ! Dans ces conditions, l’échec sera encore au rendez-vous comme celui du SIVOM en 2009, cela ne fait aucun doute !

L’union fait la force, nous invitons les plaisanciers qui ont un bateau au mouillage dans la Rade à nous rejoindre.
Attention nous ne souhaitons QUE les propriétaires respectueux de leur bateau et de leur environnement, nous ne voulons pas de propriétaires d’épaves.
Ceux qui sont aux Marinières doivent s’adresser à l’association « Ecomouillage », les autres « indépendants » à leur représentant.
Pour ceux qui ne savent pas à qui s’adresser, ils peuvent envoyer un mail à l’AARV, nous les redirigerons (P.S : l’AARV ne prend plus d’adhérents).

Nous ne sommes pas prêts à hisser le pavillon blanc, nous allons nous battre. Il n’est pas question qu’on nous prenne notre dernier espace de liberté qu’est la mer sans se laisser faire.

TAGS
RELATED POSTS
ipsum id vulputate, luctus dapibus at Donec ut