Association les Amis de la Rade de Villefranche sur Mer

Nous nous battons pour préserver le dernier espace de liberté qui est « la Mer ».
Nous nous battons pour préserver le mouillage forain.
Nous ne sommes pas contre les zones de mouillage réglementées si c’est dans un but de sécurité, de préservation des fonds et non une affaire de « gros sous »!
C’est dans ce sens que nous avons déposé des projets de création de zones de mouillages réglementées dont vous pouvez consulter tous les détails sur ce site.

webcams
Vu corniche webcam

Nous recherchons un emplacement pour l’installation d’une 3ème webcam pour voir la vieille ville et la mer. Si vous possédez une vue similaire à celle-ci, MERCI de contacter l’AARV (aarv06230@gmail.com ou 0663677000)

————— MISE à JOUR IMPORTANTE du 07 octobre 2020  —————

LE GAG DES ZMEL à VILLEFRANCHE sur MER

OU

«  POURQUOI FAIRE SIMPLE QUAND ON PEUT FAIRE COMPLIQUÉ? »

Nous allons « essayer » de faire le point sur cette saga qui dure depuis plus de 20 ans, en donnant comme nous le faisons toujours la solution à ce qu’il convient bien de faux problèmes. Cet article aurait tout aussi bien pu s’intituler « De l’art de se mettre des bâtons dans les roues » !

On nous avait dit pour la énième fois que « cette fois ça y était », qu’ « il n’y avait plus qu’à » … QUE NENNI… voici où nous en sommes en réalité et cela dure depuis trop longtemps !! Nous avions déjà exprimé à maintes reprises nos doutes, nos mises en garde y compris par médias interposés (voir les multiples liens en fin d’article).  

Comme nous l’avons déjà détaillé sur notre site, le Maire de Villefranche, au lieu de procéder rapidement à l’installation d’une ZMEL grâce à une procédure simplifiée, se fourvoie dans une usine à gaz dont on n’est pas prêt de voir la fin (voir notre lettre ouverte à Mr. suite l’article sidérant de Nice matin du 13 nov. 2019 « On pensait être prêt » en fin d’article !).

Le 8 Septembre 2020 s’est enfin tenue une réunion multipartite à l’initiative de la DDTM/DTM. Nous remercions les organisateurs d’avoir eu la sagesse d’élargir le débat, en invitant des personnes directement impactées par ce projet de ZMEL et qui « connaissent le terrain ».

Nous regrettons en revanche que Mr le Maire de Villefranche, pourtant directement concerné, ait été absent, cela ne va pas faire avancer le dossier sur le plan contractuel.

La séance a débuté par une intervention téléphonique de la représentante de l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, situé à… Paris !). Voici en résumé ce qu’il faut retenir  de son intervention : Il y aurait donc eu une convention signée entre Mr le Maire et l’INRAP Cette convention comprend 14 PAGES, AVEC PLUS DE 30 ARTICLES  et SOUS-ARTICLES ! (lien à la fin de l’article).

On vous fait grâce du bla bla : pour résumer, il s’agit « d’autoriser l’INRAP à réaliser une « mission de diagnostic archéologique dans les secteurs de Rochambeau et du Palais de la Marine » avant d’y placer ces fameuses ZMEL !

Cette mission comporte même la réalisation de « sondages stratigraphiques !!

Là on est dans le lourd ! On va donc étudier les différentes strates non pas pour y planter les vis d’amarrage des bateaux… mais pour étudier les différentes formations géologiques au fil des années !

On nous avait parlé fut un temps de robots sous-marins qui allaient sonder les sous-sols… on en est maintenant réduit à prendre des plongeurs qui vont faire des carottages à la main : pas sûr qu’ils puissent carotter assez loin pour trouver une éventuelle épave ancienne !

Vous allez dire que cela va aller plus vite et moins cher ? Détrompez-vous ! Entre les différentes phases d’« ÉTUDES » et de recherches, la rédaction / présentation des rapports, etc … cela nous amène au mieux au mois d’Avril 2021, le début de la saison estivale, … renvoi en octobre 2021 !!

Mais ce n’est pas fini ! Il y a maintenant le ministère de la culture qui doit par la suite donner son avis pour la réalisation de cette ZMEL. Et par la suite, on peut s’attendre à une autre vague d’études complémentaires ; cette fois relatives à l’emplacement sur la même zone du tuyau de pompage pour la construction du futur centre de thalassothérapie.

Il va falloir faire une autre « convention » Mairie/INRAP… pour ce tuyau !! TROP c’est TROP ! Il faut bien prendre conscience que :

  • Ces dernières années, des dizaines de ZMEL ont été réalisées en France sans autant de paperasserie. Il n’y a qu’à Villefranche/mer où un tel projet donne lieu à autant d’études et expertises absolument inutiles car contrairement à ailleurs TOUTES les études y ont déjà été faîtes à plusieurs reprises.
  • Nous tenons à rappeler que l’AARV a fourni à Mr le Maire un projet technique « clé en main » pour la réalisation d’une ZMEL à Rochambeau, pour un coût largement inférieur (ici le projet technique 2019 et chiffré). Cela permettait de bénéficier d’une procédure simplifiée…. et donc de s’affranchir de toutes ces lourdeurs administratives !

Il est temps de cesser ces recherches stériles déjà effectuées mille fois. Laissons l’histoire dormir tranquille sous les strates et occupons-nous de protéger et régénérer les sols marins qui eux servent à quelque chose.

LES FONDS des MARINIERES (Palais de la Marine)

Bizarrement, on n’en parle pas (?) POURTANT :

Oser proposer la Rade de Villefranche comme site candidat à l’inscription au patrimoine mondial auprès de l’UNESCO témoigne déjà d’une incroyable inconséquence, mais le Maire va encore plus loin en prévoyant d’immerger 30 blocs de béton sur un cimetière marin car le site ne pourra plus du tout être nettoyé par la suite !

Comment tous ceux qui ont voté ou accepté de tels scandales peuvent-t-ils se regarder dans la glace ?

Où sont passés les écologistes dans le Département ?

Il faut donc OUBLIER la ZMEL du PALAIS de la MARINE pour l’instant (sans oublier qu’il faudra nettoyer la zone en profondeur un jour, mais là il faudra faire appel aux financements de l’Europe). Par ailleurs il faut signaler pour ceux qui ne le savent pas qu’aux Marinières, contrairement à Rochambeau, il subsiste encore quelques vestiges anciens, qui sont bien identifiés (pas besoin de l’INRAP, qui d’ailleurs ne pourrait pas y travailler avant un nettoyage complet qui prendra des années).

PARLONS CONCRET et AVANÇONS :

la ZMEL de ROCHAMBEAU :

 

  • Déclarations datant de mars 2018… un éternité!


    Pas besoin de l’INRAP ou bureaux d’études car tous les sondages et études ont été faits à maintes reprises (les « strates » n’ont pas été étudiées   mais c’est sans importance, l’important c’est la protection des posidonies).
  • Pas besoin de l’INRAP pour enlever les quelques assiettes cassées laissées par des bateaux de passage.
  • Pas besoin de « bureaux d’études » à la chaîne… il suffit de se référer à l’expérience de notre Association qui connaît le sol la surface, les vents et la mer de la zone depuis 20 ans.

Cela est bien plus solide que tout ce que pondent les technocrates dans leur bureau à des centaines de km de Villefranche, en faisant du copié/collé des études précédentes sans pouvoir tenir compte de l’évolution du climat, des zones spécifiques… Seuls ceux qui pratiquent la zone depuis longtemps sont capables de donner des renseignements précis… et à jour surtout.

  • les quelques bateaux et morceaux de bateaux qui sont au fond sont repérés et facilement évacués, notre association y participera.
  • Nous connaissons les fonds par cœur depuis le temps et la tenue des sols (nature des sols et épaisseur de la couche de rhizome pour la tenue des ancres)
  • Nous avons un vécu d’une vingtaine d’années sur cette zone : nous pouvons conseiller l’entreprise qui mettra en place les ancres.

TOUS LES PLANS, EMPLACEMENTS, MATÉRIEL REQUIS, DEVIS… TOUT EST PRÊT (voir lien du projet technique 2019 et chiffré à la fin de l’article). Le PRIX DE REVIENT ? On en était à 4 fois et demie moins cher que celui annoncé par le bureau d’étude. Et encore, avec tous les avenants que l’on découvre au fur et à mesure on va finir par être 10 FOIS MOINS CHER !! C’est un scandale de dépenser ainsi l’argent du contribuable. ALORS Mr LE MAIRE ; POURQUOI NE PAS FAIRE « SIMPLE » AU LIEU DE FAIRE « COMPLIQUÉ » ???

  • Les nouveaux responsables de la DTTM/DTM semblent ne pas être sur la même longueur d’onde que la Mairie pour la ZMEL des Marinières
  • Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’idée et vous n’en faîtes pas partie
  • L’A.A.R.V. (et son Président le premier) est prête à donner la main.

ALORS Monsieur le MAIRE, QUAND ATTAQUE-T-ON CETTE ZMEL de ROCHAMBEAU, en procédure simplifiée, en plafond maximum de 50.000€ ? Début Avril tout peut être en place !! Nous RE-proposerons aussi dans un deuxième temps :

  • la solution pour les yachts qui détruisent tout (les aligner entre les 2 coffres sur bouées) (voir pages 2 & 4 du projet de l’AARV de 2013 en lien à la fin de l’article).
  • une ZMEL SAISONNIÈRE en face de la plage de Passable au Cap Ferrat.

Mais PRIORITE à ROCHAMBEAU afin qu’une ZMEL voit ENFIN le jour dans la RADE de Villefranche sur mer. Nous sommes FIERS de Villefranche, nous voudrions arrêter les moqueries à cause de ces ZMEL. Pour cela, nous sommes prêts si la saga devait durer encore longtemps, à déposer nous-mêmes notre projet à la préfecture. C’est parfaitement légal et dans ce genre de cas, le Préfet doit prendre en compte le COÛT entre les 2 projets. En espérant ne pas être obligés d’en arriver là.

Compteur Global gratuit sans inscription

Lorem sed amet, ut leo quis at